Sommaire

Pour le volet États-Unis de son exercice, BLG offre deux types de service distincts : d’une part, le cabinet donne des conseils et des avis sur le droit canadien à des milliers d’entreprises américaines qui, directement ou non, ont des activités commerciales au Canada, et d’autre part, il joue le rôle d’intermédiaire (au moyen de recommandations ou de démarches d’aiguillage) auprès des cabinets juridiques américains de son réseau afin d’aider des sociétés canadiennes à faire affaire aux États-Unis.

BLG est l’un des rares cabinets juridiques canadiens d’importance qui n’a aucun bureau aux États-Unis. Notre stratégie consiste plutôt à créer de solides partenariats avec des cabinets américains de manière à mieux servir nos clients dans des dossiers transfrontaliers. Ainsi, en tirant parti des liens que nous avons noués avec des cabinets américains, nous sommes mieux à même de soutenir nos clients canadiens aux États-Unis.

Il importe également de souligner que, puisque nous n’exerçons que le droit canadien et que nos lois diffèrent des lois américaines, nous travaillons avec des sociétés américaines en vue de régler leurs difficultés juridiques au Canada. Nos clients américains savent que nous ne tenterons pas d’élargir la portée de nos activités à l’extérieur du Canada, ce qui les rassure sur nos cibles et la qualité de nos services. Les entreprises américaines qui ont des activités commerciales au Canada ont besoin des conseils d’avocats canadiens pour mieux saisir les lois de notre pays. C’est pourquoi BLG offre la gamme complète des conseils qui sont utiles aux entreprises américaines présentes au Canada, qu’il s’agisse notamment des domaines suivants : fusions et acquisitions, droit du travail et de l’emploi, propriété intellectuelle, pétrole et gaz, mines et produits de base, valeurs mobilières et marchés financiers, droit des sociétés, réglementation, litige commercial, partenariats public-privé et fiscalité.

Publications

Mandats représentatifs

Nous représentons ou avons représenté :

Pan American Silver Corp. dans le cadre de son acquisition, au coût de 1,07 G$ US, de Tahoe Resources Inc.

Legouvernement du Canada relativement à son acquisition de l’oléoduc Trans Mountain de Kinder Morgan pour 4,5 G$ CA.

CanniMed Therapeutics Inc. dans sa course au contrôle avec Aurora Cannabis ayant connu une issue favorable, notamment lors des audiences devant les commissions des valeurs mobilières de l’Ontario et de la Saskatchewan; dans le cadre de son acquisition envisagée puis abandonnée de Newstrike Resources Ltd., au moyen d’un échange d’actions et, au préalable, de son PAPE de 60 M$.

Morgan Stanley et M. Klein & Co., qui ont agi à titre de conseillers financiers auprès de Barrick Gold relativement à son acquisition de Randgold Resources au coût de 18,3 G$ US.

Anheuser-Busch InvBev quant aux questions de droit canadien relatives à son échange de billets pour un montant de 23,5 G$ US, ainsi qu’à son placement sans précédent d’obligations feuille d’érable d’une valeur de 2 G$ CA et son placement privé d’obligations non garanties de premier rang totalisant 1,2 G$ CA.

Stone Canyon Industries, LLC relativement à son acquisition de BWAY Corp. auprès de Platinum Equity, pour 2,4 G$ US.

HollyFrontier Corp. dans le cadre de son acquisition du groupe Lubrifiants Petro-Canada auprès de Suncor Énergie Inc. pour 1,125 G$ CA.

Caesars Interactive Entertainment lors de la vente, pour 4,4 G$ US, de ses activités liées aux jeux sociaux et mobiles Playtika à Alpha Frontier Limited.

Securian Financial Group dans le cadre de son acquisition proposée de l’unité Affinity d’ivari.

Dolly Varden Silver Corporation dans le cadre d’audiences simultanées de la British Columbia Securities Commission (Commission des valeurs mobilières de la Colombie-Britannique) et de la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario faisant suite à une offre publique d’achat hostile de la société américaine Hecla Mining Company.

Volkswagen, Audi et, à titre de conseillers principaux, Porsche à l’égard d’actions collectives portant sur la conformité aux règles sur les émissions des véhicules.

AmeriPride Services Inc., dans le cadre de son acquisition par Aramark au coût de 1 G$ US.

Cabela’s Incorporated, dans le cadre de son acquisition par Bass Pro Shops au coût de 5,5 G$ US.

VCA Inc. relativement à son acquisition au coût de 9,1 G$ US par Mars, Incorporated.

Marques de reconnaissance

Les membres du groupe États-Unis sont reconnus dans : 

  • Le numéro 2016 de la publication The Best Lawyers in Canada®
  • Le numéro 2016 de la publication Chambers Canada – Canada’s Leading Lawyers for Business
  • Le numéro 2015 de la publication The Canadian Legal® Lexpert Directory
  • Le numéro 2016 de la publication The Legal 500 Canada
  • Le numéro 2016 de la publication The Lexpert®/American Lawyer Guide to the Leading 500 Lawyers in Canada
  • Le numéro 2015 de la publication Who’s Who Legal: The International Who’s Who of Business Lawyers
  • Le numéro 2015 de la publication Who’s Who Legal: Canada
  • Le numéro 2015 de la publication Chambers Global – The World’s Leading Lawyers for Business
  • Le numéro 2015 de la publication The Lexpert® Guide to the Leading US/Canada Cross-Border Corporate Lawyers in Canada
  • Le numéro 2015/2016 de la publication The Lexpert® Special Edition on Global Mining
  • Le numéro 2015 de la publication World Trademark Review (WTR) 1000 -The World’s Leading Trademark Professionals, en tant que cabinet de premier calibre; de plus, 11 professionnels de BLG figurent sur la liste WTR 1000 à titre de professionnels spécialisés dans les marques de commerce recommandés à l’échelle mondiale
  • Le numéro 2015 de la publication IAM Patent 1000
  • Le numéro 2015 de la publication Managing Intellectual Property's IP Stars.