Un juge ontarien statue que l’on peut être justifié de frapper un fier-à-bras pour se défendre — Le 24 novembre 2010, un élève du secondaire, W.R., a été acquitté des charges qui pesaient contre lui pour coups et blessures infligés à un autre élève, M.R., bien qu’il ait admis avoir frappé M.R. (...)

type Bulletin droit de l’éducation – printemps 2011 (en anglais)