Dans cette décision récente rendue par le juge Lemon de la Cour supérieure de l’Ontario, datée du 8 juin 2010, on signale l’importance qu’il y a à présenter une preuve de témoins ordinaires lorsque le demandeur cherche à établir que les blessures subies dans le cours d’un accident correspondent au seuil stipulé dans le projet de loi 198 (...)