Le 13 juin 2003, la Chambre des communes a adopté les modifications les plus importantes jamais apportées à la Loi électorale du Canada depuis les trente dernières années. Le Sénat, à son tour, adoptait le projet de loi sans amendement le 19 juin 2003. La Sanction royale a été accordée et la loi entrera en vigueur le 1er janvier 2004. Les modifications, qui ont principalement trait aux contributions versées aux partis politiques, aux candidats et aux candidats à la direction des partis politiques inscrits, transforment le financement du processus politique au Canada. Pour la première fois, la loi établit des limites aux contributions politiques qui peuvent être versées par des personnes, des sociétés, des syndicats et des associations. Une bonne part du financement des élections des candidats et des partis proviendra des fonds publics, conformément à une formule de financement qui repose sur les résultats de la dernière élection générale.

type Bulletin Relations Gouvernementales, juillet 2003, Financement des partis politiques un nouveau départ au Canada