L’élection du 44e président des États-Unis, Barack Obama, le 4 novembre 2008, a-t-elle suscité la convergence des politiques fédérale et provinciale sur le changement climatique au Canada? Au cours de la campagne, le président élu Obama s’est engagé à mettre sur pied un programme fédéral de plafonnement des émissions et d’échange des crédits en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 80 % d’ici à 2050 et à investir 150 milliards de dollars au cours des 10 prochaines années pour catalyser les efforts privés en vue d’assurer la réduction de la pollution. À la lumière des événements récents, on remarque que la plupart des leaders du Canada, ce qui comprend même les membres du secteur du pétrole et du gaz, suivent de près l’orientation des politiques en la matière aux États-Unis. Cependant, il est trop tôt pour déclarer que le Canada et son plus important partenaire commercial arriveront à maintenir des normes environnementales harmonieuses; de même, on ne sait trop si cet objectif est assez ancré pour qu’on puisse uniformiser les différentes démarches canadiennes à l’égard du changement climatique, qui forment actuellement un véritable salmigondis.

type Bulletin changement climatique- 28 novembre 2008 – Les législateurs du Canada tournent leur attention vers Washington pour connaître les lignes directrices sur le changement climatique (en anglais)