Toronto (SIC) — Shanice Marcelle, une volleyeuse de l’Université de la Colombie-Britannique, et Kyle Quinlan, un footballeur de l’Université McMaster, sont les récipiendaires des prix BLG à titre d’athlètes féminin et masculin de l’année de Sport interuniversitaire canadien pour la saison 2012-2013.

Site web officiel des prix BLG

Les gagnants des 21es prix BLG ont été dévoilés lundi soir au Théâtre John Bassett du Centre des congrès de Toronto. Le gala sera diffusé en première sur les ondes de Sportsnet le mardi 28 mai (voir horaire ci-dessous).
 
Les huit finalistes – une représentante et un représentant de chacune des quatre associations régionales de SIC - ont tous reçu une bague commémorative en or, Marcelle et Quinlan méritant également un trophée et une bourse de 10 000 $ afin de poursuivre des études supérieures dans une université canadienne.
 
Les récipiendaires ont été choisis par la Fondation athlétique canadienne, un conseil d’administration sans but lucratif mis sur pied afin de gérer les prix BLG et protéger l’intégrité du processus de sélection.

« Au nom de BLG et des membres la Fondation athlétique canadienne, je tiens à féliciter Shanice Marcelle et Kyle Quinlan, les récipiendaires des 21es prix BLG, a dit Doug Mitchell, co-président national de BLG. Les huit étudiants athlètes qui étaient en nomination excellent tous dans leur sport. Je félicite tous les finalistes pour leurs réalisations exceptionnelles. »

« J’aimerais féliciter les gagnants et tous les candidats aux prix BLG. En tant qu’athlètes de l’année à leur université respective, ils ont aidé à maintenir la réputation du Canada comme un meneur dans la pratique du sport, a dit le ministre d’État (Sports) Bal Gosal. De plus, je remercie, au nom du gouvernement, Borden Ladner Gervais pour l’instauration et l’organisation de ces prix en partenariat avec Sport interuniversitaire canadien et la Fondation athlétique canadienne afin d’honorer nos meilleurs athlètes universitaires. »

« Les finalistes de cette année sont tous des athlètes exceptionnels et sont également des leaders sur leur campus et dans leur communauté. Ils représentent à merveille nos 11 000 étudiants athlètes et sont l’avenir de notre pays, a dit Pierre Lafontaine, directeur général de SIC. Au nom de SIC, je félicite sincèrement chacun d’entre eux, ainsi que leur université et leurs entraîneurs, et en particulier Shanice et Kyle, qui se joignent au prestigieux groupe de récipiendaires des prix BLG. »

Marcelle, qui est née à Toronto mais a grandi à Victoria, a mis la main sur le trophée Jim Thompson, remis annuellement à la gagnante du prix BLG féminin. Elle était également la candidate de Canada-Ouest en 2011, lorsque la basketteuse Jessica Clemençon de Windsor avait été couronnée.
 
Les autres finalistes féminines pour cette saison étaient Justine Colley d’East Preston, N.-É., une basketteuse de l’Université Saint Mary’s; Mélodie Daoust de Valleyfield, Qué., une hockeyeuse de l’Université McGill; puis Britt Benn de Napanee, Ont., une joueuse de rugby de l’Université de Guelph.

Quinlan a reçu le trophée Doug Mitchell, nommé en l’honneur du fondateur des Prix BLG et président de la Fondation athlétique canadienne. À l’instar de Marcelle, le natif de South Woodslee, Ont., en était à une deuxième nomination, lui qui était également en lice l’an dernier lorsque le hockeyeur Marc-André Dorion de McGill a décroché la palme.

Les autres finalistes étaient Lucas Bloodoff de Castlegar, C.-B., un hockeyeur de Saint Mary’s; David Tremblay de Stoney Point, Ont., un lutteur de l’Université Concordia; puis Gagan Dosanjh d’Abbotsford, C.-B., un joueur de soccer de UBC.

Marcelle est devenue la quatrième récipiendaire dans l’histoire de UBC – et la troisième femme honorée – après la volleyeuse Liz Cordonier (2010) et les nageurs Annamay Pierse (2009) et Brian Johns (2002).

McMaster avait également vu trois de ses représentants récompensés par le passé – tous des hommes – soit les footballeurs Jesse Lumsden (2005) et Kojo Aidoo (2001), ainsi que le basketteur Titus Channer (1998). 

À sa cinquième et dernière saison avec UBC, Marcelle a complété l’une des plus remarquables carrières dans l’histoire du volleyball féminin de SIC. L’attaquante de 6 pieds a été choisie joueuse par excellence de SIC pour une deuxième fois en trois campagnes, s’est retrouvée sur la première équipe d’étoiles canadiennes pour une troisième année de suite, a mené les Thunderbirds au titre de SIC pour une cinquième fois (leur sixième consécutif au total) et a été retenue parmi les étoiles du championnat canadien pour une cinquième année d’affilée, une séquence qui inclut le titre de joueuse la plus utile du tournoi en 2011.

Marcelle a été plus dominante que jamais en 2012-2013 et a de nouveau excellé dans toutes les facettes du jeu, se classant quatrième au sein de la conférence Canada-Ouest pour les attaques marquantes (3,33) et les points (4,16) par manche, sixième pour le taux d’efficacité à l’offensive (.302) et septième pour les as au service (0,46), tout en contribuant défensivement avec 166 récupérations, soit le deuxième meilleur total chez les Thunderbirds, qui ont conservé une fiche de 21-1 lors du calendrier régulier et un dossier de 5-0 en séries.

L’étudiante en kinésiologie ne s’en cache pas, elle rêve de représenter le Canada aux Olympiques. Elle a déjà porté l’uniforme unifolié à plusieurs reprises, incluant au championnat mondial jeunesse de volleyball de plage en 2007, au championnat du monde junior sur plage en 2010, aux Universiades d’été (intérieur) en 2011 et à la Coupe panaméricaine (intérieur) avec la formation nationale senior l’été dernier. Au cours des prochains jours, elle participera au camp de sélection de l’équipe canadienne senior à Winnipeg et, si elle est retenue, elle prendra part à la Coupe panaméricaine au Pérou (8-18 juin) et aux Universiades à Kazan, en Russie (8-16 juillet).

« Shanice a été l’une des pièces maîtresses de notre conquête du titre canadien, non seulement cette année mais lors de ses cinq saisons avec l’équipe, dit l’entraîneur-chef de UBC, Doug Reimer. Le fait d’être nommée sur l’équipe d’étoiles du championnat de SIC à cinq reprises constitue un exploit phénoménal. Elle vient de connaître sa meilleure saison comme membre des Thunderbirds. »

Un an après avoir connu des séries éliminatoires mémorables au cours desquelles il avait été nommé joueur du match lors de trois semaines consécutives et avait mené McMaster au premier titre canadien de son histoire, Quinlan a complété sa carrière universitaire en connaissant l’une des meilleures campagnes dans les annales du football de SIC. 

En huit parties de saison régulière, le quart-arrière de 6 pieds 3 pouces et 210 livres a dominé au pays avec 19 passes de touché contre seulement deux interceptions, soit le plus faible total parmi les quarts partants. Il s’est classé deuxième au Canada tant pour les verges aériennes par match (307,1) que le pourcentage de passes complétées (68,9), établissant dans ce deuxième cas un record de la conférence de l’Ontario. Tout aussi dangereux par la course, il a également dominé tous les pivots de SIC avec sept majeurs et 550 verges au sol. Au passage, il a établi des marques d’équipe pour les passes complétées (162), les verges par la voie des airs et les passes de touché en une seule campagne.

Grâce à ces statistiques éloquentes, Quinlan était un choix logique lors de la remise du trophée Hec Crighton au joueur par excellence de SIC. Son brio a aidé les Maraudeurs à connaître un premier calendrier régulier parfait depuis 2003, à décrocher la bannière de SUO pour une deuxième année de suite et à atteindre de nouveau la finale canadienne, s’y inclinant cette fois contre Laval devant une foule record de 37 098 amateurs au Centre Rogers à Toronto.

Sans surprise, l’athlète en économie âgé de 24 ans a soulevé l’intérêt des recruteurs professionnels et il espère maintenant faire sa marque dans la LCF. Après avoir pris part au camp des Tiger-Cats de Hamilton en 2011 et à celui des Alouettes de Montréal en 2012, il a signé un nouveau contrat avec les Alouettes en décembre et obtiendra son troisième essai professionnel plus tard ce printemps.

« Les statistiques de Kyle ne disent pas tout, loin de là, dit le pilote de McMaster, Stefan Ptaszek. Il est un meneur dans tous les sens du terme. Je ne trouve pas les mots pour dire à quel point nous sommes fiers de lui. Ce fut un privilège de travailler avec lui au cours des cinq dernières années. »

Gagnants des prix BLG

2012-2013: Shanice Marcelle (UBC – volleyball) / Kyle Quinlan (McMaster – football)
2011-2012: Ann-Sophie Bettez (McGill – hockey) / Marc-André Dorion (McGill – hockey)
2010-2011: Jessica Clemençon (Windsor – basketball) / Tyson Hinz (Carleton – basketball)
2009-2010: Liz Cordonier (UBC – volleyball) / Erik Glavic (Calgary – football)
2008-2009: Annamay Pierse (UBC - natation) / Joel Schmuland (Alberta - volleyball)
2007-2008: Laetitia Tchoualack (Montréal - volleyball) / Rob Hennigar (UNB - hockey)
2006-2007: Jessica Zelinka (Calgary - athlétisme) / Josh Howatson (Trinity Western - volleyball)
2005-2006: Marylène Laplante (Laval - volleyball) / Osvaldo Jeanty (Carleton - basketball)
2004-2005: Adrienne Power (Dalhousie - athlétisme) / Jesse Lumsden (McMaster - football)
2003-2004: Joanna Niemczewska (Calgary - volleyball) / Adam Ens (Saskatchewan - volleyball)
2002-2003: Kim St-Pierre (McGill - hockey) / Ryan McKenzie (Windsor - c-c & athlétisme)
2001-2002: Elizabeth Warden (Toronto - natation) / Brian Johns (UBC - natation)
2000-2001: Leighann Doan (Calgary - basketball) / Kojo Aidoo (McMaster - football)
1999-2000: Jenny Cartmell (Alberta - volleyball) / Michael Potts (Western Ontario - soccer)
1998-1999: Corinne Swirsky (Concordia - hockey) / Alexandre Marchand (Sherb. - athlétisme)
1997-1998: Foy Williams (Toronto - athlétisme) / Titus Channer (McMaster - basketball)
1996-1997: Terri-Lee Johannesson (Manitoba - basketball) / Curtis Myden (Calgary - natation)
1995-1996: Justine Ellison (Toronto - basketball) / Don Blair (Calgary - football)
1994-1995: Linda Thyer (McGill - athlétisme) / Bill Kubas (Wilfrid Laurier - football)
1993-1994: Sandra Carroll (Winnipeg - basketball) / Tim Tindale (Western Ontario - football)
1992-1993: Diane Scott (Winnipeg - volleyball) / Andy Cameron (Calgary - volleyball)

Première des prix BLG 2013 sur Sportsnet : Mardi 28 mai

Est: 19h HE (avant Can Soccer)
Ontario: 19h HE (avant Can Soccer)
Ouest: 21h HR (après Can Soccer / Connected)
Pacifique: 21h HP (après Can Soccer / Connected)
ONE: 22h HE

À propos des prix BLG

Les prix BLG ont été créés en 1993 afin d’honorer les meilleurs athlètes féminin et masculin provenant d’universités affiliées à SIC. Les prix sont basés sur les réalisations sportives, l’esprit sportif et le leadership. Chacune des 54 institutions de SIC choisit une athlète féminine et un athlète masculin de l’année. Parmi ces candidats, une athlète et un athlète sont retenus par chacune des quatre associations régionales: Sport universitaire de l’Atlantique (SUA), le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), Sports universitaires de l’Ontario (SUO) et l’Association sportive universitaire de l’ouest canadien (ASUOC). Pour être admissible, un athlète doit avoir évolué sur le circuit de SIC pendant au moins deux ans et ne peut être un ancien récipiendaire du prix BLG.

Tous les candidats reçoivent une bague commémorative en or et les gagnants méritent une bourse de 10 000 $ afin de poursuivre des études supérieures dans une université canadienne. Les gagnants sont choisis par la Fondation athlétique canadienne, un conseil d’administration sans but lucratif mis sur pied afin de gérer les prix BLG et protéger l’intégrité du processus de sélection. Le conseil de la FAC est composé de 21 membres provenant de cinq villes canadiennes et représentant des sociétés et organisations canadiennes déterminées à offrir aux athlètes universitaires canadiens la reconnaissance qu’ils méritent.

À propos de Borden Ladner Gervais LLP

Avec plus de 750 avocats, agents de propriété intellectuelle et autres professionnels oeuvrant dans six villes canadiennes majeures, Borden Ladner Gervais LLP est la plus grande firme de droit des affaires au Canada. BLG offre des services légaux et de propriété intellectuelle bilingues dans pratiquement tous les secteurs du droit et représente de nombreuses organisations régionales, nationales et multinationales. Pour plus d’information, naviguez sur blg.com.

À propos de Sport interuniversitaire canadien

Sport interuniversitaire canadien est l’organisme national de régie du sport universitaire au Canada. Chaque année, 11 000 étudiantes et étudiants athlètes et 700 entraîneurs en provenance de 54 universités et quatre associations régionales sont en compétition pour l’obtention de 21 championnats canadiens dans 12 sports différents. SIC offre également de nombreuses opportunités au niveau international à travers les Universiades d’hiver et d’été, ainsi que nombre de championnats mondiaux universitaires. Pour de plus amples informations, visitez www.cis-sic.ca ou suivez-nous sur:

Twitter: http://www.twitter.com/CIS_SIC
Facebook: http://www.facebook.com/cissports
YouTube: http://www.youtube.com/universitysport

- SIC -

Pour de plus amples informations, veuillez contacter

Michel Bélanger
Gérant Communications & Relations Médias
Sport interuniversitaire canadien
Bur: (613) 562-5670 poste 25
Cell: (613) 447-6334
belanger@sportuniversitaire.ca 

Ken Newans
Consultant Relations Médias
Borden Ladner Gervais LLP
Bur: (403) 232-9660
Cell: (403) 850-2485

Dan Carle
Consultant Relations Médias
Borden Ladner Gervais LLP
Cell: (416) 578-4201