De nouveaux règlements qui devraient entrer en vigueur en mars 2010 modifient considérablement la manière dont les sociétés sont autorisées à collaborer et à travailler de concert. De plus, à la lumière du projet de loi présenté par le Bureau de la concurrence, les pétrolières canadiennes s'intéressent aux conséquences de la mesure sur le secteur des sables bitumineux, affirme Colin MacDonald, un associé du bureau de Calgary de Borden Ladner Gervais S.E.N.C.R.L., S.R.L. (BLG) et chef régional du groupe Droit de la concurrence et du marketing.

Aux termes des nouvelles règles, les géants de l'énergie du Canada seraient habilités à se consulter les uns les autres au sujet des nouveaux projets de sables bitumineux — c'est là un changement d'orientation qui leur garantirait un pouvoir d'achat accru, ce qui les aiderait à neutraliser le dépassement des coûts et à accélérer la construction.