Selon Richard Austin, conseiller juridique au bureau de Toronto de Borden Ladner Gervais S.E.N.C.R.L., S.R.L. qui se spécialise en gestion des investissements et valeurs mobilières et marchés financiers, il est possible de réduire les risques associés à la responsabilité civile en passant en revue les pratiques des fonds afin de déterminer les conflits éventuels.Le Règlement 81-107 sur le Comité d’examen indépendant des fonds d’investissement est entré en vigueur en 2006 et vise à garantir que certains conflits d’intérêts dans la gestion de fonds offerts au public sont gérés comme il se doit. « Un grand nombre de fonds de peu d’ampleur ont soutenu, naturellement, que ce type de conflits n’a pas cours dans leur organisation et que la constitution du comité leur impose donc un fardeau inutile », déclare Me Austin. « Toutefois, l’application cohérente de ces règles peut améliorer les normes du secteur et, qui plus est, protéger vraisemblablement les gestionnaires de fonds à l’égard des litiges.»