En raison de diminutions importantes de la valeur des placements des régimes de retraite, il est probable que le gouvernement interviendra, selon Andrew Harrison, un associé du bureau de Toronto de Borden, Ladner, Gervais S.E.N.C.R.L., S.R.L. spécialisé en droit des régimes de retraite et des avantages sociaux, en droit des institutions financières et en droit du financement structuré.Dans une période oÙ nombre de compagnies sous réglementation fédérale, notamment BCE Inc., ont sollicité une suspension de leurs obligations en matière de régimes de retraite auprès du gouvernement fédéral, le ministre des Finances Jim Flaherty a laissé entendre plus tôt pendant la semaine qu’une aide temporaire pouvait se profiler à l’horizon.« Une réserve d’actifs qui était auparavant quasi-suffisante pour assurer le paiement des retraites promises se voit tout d’un coup réduite à une fraction de ce qu’elle était », déplore Harrison.« D’un point de vue politique, les compagnies se retrouvent forcées de verser davantage d’argent dans leurs régimes de retraite au moment même oÙ elles ont besoin de cet argent pour financer leurs activités quotidiennes en raison des soubresauts de l’économie ».